Comités locaux

Les gouttes d'eau qui forment le Contrat de rivière

Comité local Geer

Issu de la fusion du comité local du Haut-Geer, actif depuis décembre 2002 et du comité du Bas-Geer, initié par le projet Intereg IVa Aquadra entre 2009 et 2013, le comité local du Geer assure le suivi du contrat de Rivière sur la partie wallonne du bassin transrégional et transfrontalier du Geer.

Le Geer prend ses sources vers 140 m d’altitude dans les villages de Blehen, Abolens et Lens-Saint-Remy. Ensuite, il donne son nom à la commune de Geer, traverse la ville de Waremme, capitale de la Hesbaye et ensuite la commune d’Oreye. Le Geer entre ensuite en Flandre, au niveau de la plus ancienne ville de Belgique, Tongres. Au-delà, c’est la vallée du Bas-Geer qui se dessine de plus en plus encaissée dans l’entité de Bassenge. Finalement après le passage sous le canal Albert à Kanne (Flandre), le Geer rejoint la Meuse à Maastricht après un cours tranquille de 74 km.

Le bassin du Geer, d’une superficie de 474 km², inscrit essentiellement en Hesbaye sèche, se distingue par l’agriculture intensive de céréales, de betteraves et de légumes. Par la présence de deux villes moyennes et la proximité de la ville de Liège et, la pression humaine et industrielle n’est pas négligeable sur le Geer et ses affluents. De plus, les roches perméables sous-jacentes favorisent l’infiltration de l’eau, d’où un réseau hydrographique clairsemé aux faibles débits.

Ce contexte rend le Geer et ses affluents sensibles et vulnérables aux pollutions, qu’elles soient domestiques, industrielles ou agricoles. De plus, depuis l’après-guerre, des travaux de rectification et de chenalisation des rivières ont détruit l’attrait biologique des cours d’eau du bassin.

Mais, la tendance s’inverse ; l’épuration des eaux usées domestiques progresse depuis près de 20 ans. Les industries agro-alimentaires situées le long du Geer ont investi dans des stations d’épuration efficaces et le monde agricole modifie ses pratiques afin de moins polluer les eaux de surface et souterraines.

C’est une eau de plus en plus propre et limpide qui s’écoule dans nos rivières et qui commencent à accueillir une faune et une flore aquatique de plus en plus diversifiées. La restauration de l’aspect naturel de nos rivières peut alors débuter comme cela a été fait à Waremme et Tongres et d’autres projets sont prévus ces prochaines années.

Le comité local du Geer, c’est aussi la lutte contre les problèmes d’érosion des sols agricoles et des coulées boueuses lors de violents orages.

Il reste encore beaucoup de travail d’amélioration à réaliser et de sensibilisation à mener pour objectif que le Geer et ses affluents retrouvent la place qu’ils méritent dans le paysage hesbignon.

comité Geer

vendredi, 08 septembre 2017 15:18

Journées Nature-Chasse-Terroir à Oudoumont

Une des missions du Contrat de rivière Meuse aval est la sensibilisation du public à la thématique de l’eau.

Ces 19 et 20 août, le Comité local du Geer tenait un stand conjoint avec le PCDN de Verlaine lors des Journées Nature, Chasse et Terroir au Domaine d’Oudoumont.

DSCN6110

DSC 0501    DSC 0622

DSC 0514    DSC 0505

Deux cents personnes, adultes et enfants, se sont intéressées à notre stand, dont le Ministre Collin en charge la ruralité, la nature et les forêts, et les mandataires communaux de Verlaine. 

DSC 0627

DSC 0624

 

 

Suite (et pas fin) des articles de presse concernant les divers barrages flottants placés durant les Journées Wallones de l'Eau.

Place au barrage placé sur le Geer à hauteur du pont de la place Louis Piron, à Roclenge.

logo sudinfo

Une publication de Roger Wauters sur http://bassenge.blogs.sudinfo.be/

SudInfo 22032016

De nombreux médias, tant de la presse écrite que de l'audio-visuel sont venus à la rencontre du Comité Local Geer du Contrat de Rivière Meuse Aval à l'occasion de l'ensemencement du Geer en bactéries. Retrouvez les nombreux articles ci-dessous.

Ensemencement du Geer

Lavenir logo 145x45

En Hesbaye, au niveau du Geer, les terriers-huttes des castors vont refaire partie du paysage.

L'animal a pratiquement tout colonisé. 

Les communes d’Amay, Berloz, Crisnée, Donceel, Faimes, Fexhe-le-Haut-Clocher, Geer, Oreye, Remicourt, Verlaine, Villers-le-Bouillet, Waremme ont souhaité s’unir pour réaliser des projets, des actions locales d’ici 2020 sur les 12 communes.

Plusieurs problématiques ont déjà été évoquées telles que la lutte contre les inondations, la mobilité, l’environnement, l’énergie, l’emploi, l’agriculture, l’accès aux soins de santé, la culture et une meilleure cohésion sociale en milieu rural.

GAL photo

 

Nous nous rendons à Waremme, plus précisément à la Maison de Hesbaye, rue Grand-Axhe. De là, on peut rejoindre le Geer, tout proche. Sur une portion d'un kilomètre, il a retrouvé un tracé beaucoup plus naturel, avec des méandres. C'est un projet mené par le Contrat de rivière Meuse aval et affluents, financé par le projet transfrontalier Aquadra. Regardez le reportage réalisé par RTC.

Vous êtes ici : Accueil Comités locaux Geer

Contrat de rivière Meuse Aval et affluents

Place Faniel, 8
4520 Wanze
 
+32 (0)85 71 26 55
info@meuseaval.be

Avec le soutien de la

Wallonie