Actualités

Restez dans le courant.

Plantes invasives

Certaines plantes à fleurs sont appréciées pour leur beauté et la touche de couleur qu’elles apportent au paysage. Mais parmi elles se cachent des intrus : des plantes exotiques qui deviennent envahissantes. Celles-ci sont qualifiées de plantes invasives.

Une plante invasive, c’est quoi ?

 Introduites dans un milieu inadapté pour réguler leur développement, les plantes invasives se reproduisent de manière incontrôlable. N'ayant pas amenés avec elles leurs maladies et ravageurs, elles prennent peu à peu la place des plantes indigènes présentes sur notre territoire, elles représentent de ce fait une menace grandissante pour l’environnement et la biodiversité.

Qui sont-elles ? Où se cachent-elles ?

Les plus connues sont la Balsamine de l’Himalaya, la Renouée du Japon et la Berce du Caucase. Peut-être les avez-vous déjà croisées au détour d’une balade ou le long de la rivière….La Balsamine de l’Himalaya colonise principalement les abords des rivières tandis que la Berce du Caucase et la Renouée du Japon peuvent se développer aussi à l’intérieur des terres (le long d’un RAVeL par exemple).

Derrière leur belle allure, elles sont néfastes pour l’environnement… et pour la santé ! En effet, la Berce du Caucase peut causer de sévères brûlures au contact de sa sève qui est photo-sensibilisante.

Que faire pour les empêcher de se propager ?

Le Contrat de Rivière recense les populations de plantes invasives lors de l’inventaire de terrain. Sur base de cet inventaire, les gestionnaires des cours d’eau gèrent depuis quelques années la berce du Caucase. La balsamine de l’Himalaya commence à être gérée petit à petit. Pour la renouée du Japon, aucune technique actuelle n’est encore reconnue comme efficace.

Nous gérons en priorité les populations « sources » qui sont localisées en amont des ruisseaux.

Comment les reconnaître ?

Reconnaître ces plantes invasives et les gérer est à la portée de tous. Des informations sont disponibles:

-     sur le site Internet http://www.fsagx.ac.be/ec/gestioninvasives/Pages/Accueil.htm

-     Ou sur le site du Service Public de Wallonie : http://biodiversite.wallonie.be/fr/invasives.html?IDC=5632

-     Auprès de la cellule de coordination de votre comité local de rivière

Vous aussi vous pouvez nous aider...

...à les gérer : si vous en avez dans votre jardin ou si vous connaissez des personnes dans votre entourage qui y sont confrontés, n’hésitez pas à agir ! En cas de doute sur la plante ou sur la gestion, prenez contact avec votre comité de rivière qui vous conseillera (Hoyoux, Mehaigne, Geer ou Berwinne).

...à les recenser : si vous identifiez des populations de berces du Caucase ou de balsamines de l’Himalaya sur votre commune, vous pouvez transmettre l’information à votre commune ou au contrat de rivière. Ainsi, elles pourront être gérées au plus vite.

Bilan des gestions par le Contrat de rivière et ses partenaires :

  Tot gestion (h) Gestion CRMA (h)
2012 870 232
2013 1191 300

Quelques illustrations de ces plantes invasives :

Balsamine de l'HimalayaBerce du CaucaseRenouée du Japon

Vous êtes ici : Accueil Nos actions ! Fiches actions Plantes invasives

Contrat de rivière Meuse Aval et affluents

Place Faniel, 8
4520 Wanze
 
+32 (0)85 71 26 55
info@meuseaval.be

Avec le soutien de la

Wallonie